Comment j’ai découvert les huiles essentielles

Un premier pas vers les huiles essentielles

J’avais entendu parler par-ci par-là des huiles essentielles, mais quand j’ai commencé à m’y intéresser vraiment, j’ai découvert tout un monde qui aujourd’hui fait partie intégrante de ma vie. Je me suis surtout rendu compte que nous avons tendance à traiter tout et n’importe quoi avec la chimie, influencés que nous sommes par la publicité et les médias.

Que ce soit dans la maison, pour les soins de beauté et de bien-être, ou en prévention de petits problèmes de santé, nous nous tournons immédiatement, par habitude, vers les produits industriels. Depuis que j’étudie les vertus et les usages des huiles essentielles, je me suis rendu compte que la nature nous offre ses bienfaits et qu’il nous suffit de nous en servir.

J’ai banni tout produit manufacturé pour aromatiser mon intérieur. Je diffuse à présent des huiles essentielles pour le parfumer mais je choisis aussi des huiles particulières selon les périodes de l’année en prévention des désagréments saisonniers.

Je me suis approprié les huiles essentielles

Tout d’abord je n’utilisais que des huiles essentielles à l’état pur. Peu à peu j’ai procédé à des mélanges qui ont abouti à mes parfums personnalisés dont j’additionne mes produits de beauté, que je rajoute à l’eau du bain pour me relaxer. J’ai trouvé au fur et à mesure quelles combinaisons m’apportaient le plus de bien-être.

Lorsque je ressens quelques problèmes de digestion ou d’anxiété, je sais à présent quelle huile essentielle va me soulager sans médication, à l’exclusion bien sûr des problèmes de santé plus graves pour lesquels je continue à faire confiance à mon médecin traitant. Cette thérapie non conventionnelle peut très bien cohabiter avec celle de l’Académie.

Le monde scientifique s’intéresse d’ailleurs de plus en plus près aux vertus thérapeutiques des huiles essentielles qui, connues depuis la nuit des temps de manière empirique, ont été un peu oubliées par la Science. Elles sont en train de reprendre leurs lettres de noblesse par la confirmation scientifique de leurs propriétés.

Je veille sur la qualité des huiles essentielles

Je ne déroge jamais au principe de précaution lorsque je choisis une huile essentielle. Je m’assure qu’elle est 100 % pure, qu’elle n’est pas diluée, et surtout que son origine est traçable et strictement contrôlée.

Il faut se méfier des huiles essentielles qui ne disposent pas de labels de certification et dont l’origine est douteuse. En Europe, les huiles essentielles sont particulièrement contrôlées, tant pour l’origine des plantes utilisées que pour la chaîne de fabrication. La petite différence de prix entre un produit dont on peut être absolument sûr et un autre dont on ne sait pas ce qu’il vous réserve, inutile de se poser la question, le choix est vite fait.

Les huiles essentielles comportant des principes actifs, je fais toujours un petit test cutané rapide avant utilisation pour m’assurer qu’aucun problème d’allergie ne va survenir.